Election Mélenchon relaie une fake news après un sondage Ipsos (puis supprime son tweet) | Le HuffPost

Election Mélenchon relaie une fake news après un sondage Ipsos (puis supprime son tweet) | Le HuffPost

Election

POLITIQUE – Le problème avec les analyses complotistes, c’est qu’elles reposent très souvent sur du vent. Jean-Luc Mélenchon en a fait l’expérience ce samedi 22 janvier. Le candidat insoumis à l’élection présidentielle, visiblement mécontent d’un sondage publié dans Le Monde, a décidé de s’en prendre à l’institut de sondages Ipsos, en mettant en cause sa probité.

Dans cette vaste étude réalisée en partenariat avec le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et la Fondation Jean Jaurès sur un très large échantillon de 7910 personnes, le député des Bouches-du-Rhône ne capte que 8% des intentions de vote. ”À rebours de tous les autres instituts. Mais les autres n’ont pas le beau fils de Président comme directeur des ‘études’”, a cinglé Jean-Luc Mélenchon sur Twitter, laissant donc entendre que le sondeur Ipsos favoriserait volontairement le chef de l’État. 

Ce tweet complotiste reprenant une vieille infox debunkée depuis 2018 a été supprimé. Une bien belle campagne pic.twitter.com/pxzBKfRX1j

— Sylvain Chazot (@sychazot) January 22, 2022

Problème, c’est faux. Dès 2017, une rumeur qui circulait sur les réseaux sociaux prétendait que le fils de Brigitte Macron, Sébastien Auzière, travaillait pour l’institut de sondages Ifop -et non Ipsos comme semble l’avoir retenu Jean-Luc Mélenchon cinq ans plus tard.

Une fake news en bonne et due forme démontée notamment par Le Monde, qui précisait que le beau-fils du chef de l’État travaillait bien dans les statistiques, mais pour l’institut Kantar, et au département de la santé. Rien à voir, donc, avec les intentions de vote. Et encore avec moins les études de l’Institut Ipsos.

Alors que plusieurs internautes et journalistes faisaient remarquer au leader des insoumis qu’il faisait fausse route, Jean-Luc Mélenchon a supprimé son tweet. Pour ce qui est de sa place dans les sondages, un coup d’œil à notre compilateur permet de voir que la dynamique actuelle que connaît le candidat de l’Union populaire se stabilise, pour le moment, entre 9% et 10% d’intentions de vote. 

À voir également sur Le HuffPost: Les coulisses du meeting immersif de Jean-Luc Mélenchon à Nantes

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published.